Combattre la peur et le stress par le co-développement

Combattre la peur et le stress par le co-développement

Combattre la peur et le stress du manager par la mise en place de réseaux communautaires et par le co-développement

La résistance au changement est une composante du vivant. En effet, ce n’est que sous la contrainte que la nature s’adapte. Il en est de même pour l’humain en entreprise, le changement lui fait peur : peur de perdre son pouvoir, peur de perdre son poste, peur de perdre son statut social… les peurs sont omniprésentes et plus le climat économique est morose plus ces peurs sont ancrées et ralentissent la performance.

Nombreux sont les dirigeants paralysés par le changement, réticents à partager la compréhension ou la vision du système dans lequel ils évoluent.

Cet état d’esprit est résolument devenu obsolète et il est grand temps que les comportements changent. Le contexte économique et social actuel  présente  des facteurs anxiogènes qui exercent une pression supplémentaire sur les managers.

La peur de ne pas réussir sa mission et d’être réprimé, jusqu’à la perte de son poste, pour ne pas avoir atteint ses objectifs est devenu un stresseur omniprésent qui parasite les actions et les choix de certains managers au détriment de la performance de l’entreprise et de la motivation des équipes.

Cette peur de l’échec et de la perte d’emploi est bien sur un levier utilisé consciemment ou inconsciemment par certains dirigeants  pour pousser les salariés à être sans cesse plus productifs dans des délais de plus en plus courts. C’est une tactique souvent efficace mais qui peut s’avérer très dangereuse sur le long terme pour le bon équilibre de l’entreprise. Quand on s’amuse à trop tirer sur un élastique, il casse ! Il en va de même pour les hommes qui peuvent basculer brutalement dans des états de démotivation, voire de burn out.

Bien que les DRH s’évertuent à introduire de nouveaux programmes de  «bien-être» ou de «savoir être» dans les entreprises, les managers se sentent coincés dans cette injonction paradoxale de devoir se sentir mieux alors que leur contexte quotidien ne change pas.

La communication entre les équipes et le développement de communautés de partage au sein des entreprises s’avère être une stratégie motivante et réductrice de stress en phase avec les exigences d’un monde ultra connecté.

Le cabinet Moving-Up, convaincu par cette approche communautaire, développe au sein de grands groupes des programmes d’intelligence collective qui répondent à deux besoins des entreprises aujourd’hui : redévelopper la communication verbale et les contacts physiques entre les managers;  se former et grandir grâce à l’expérience des autres et aux mélange des talents.

Ces programmes de co-développement regorgent de bienfaits  mesurés auprès des managers comme par exemple la réduction du stress, le renforcement de leur confiance en eux, ou le regain de motivation par l’appartenance à un réseau.  Pour des communautés de dirigeants, le co-développement réduit également le stress et la solitude dans laquelle ils se trouvent souvent prisonniers.

Investir dans un programme d’intelligence collective et dans le développement de communautés de managers présente donc de multiples bénéfices pour l’entreprise et s’avère très rentable.

C’est aujourd’hui un des moyens les plus écologiques et les plus efficaces pour allier bien-être et performance de son management.

Laurence Bagot Ligouzat – Fondatrice Moving-Up

Réagir