Le Coaching de Dirigeants : 5 conseils pour choisir un coach professionnel et éviter les imposteurs

Le Coaching de Dirigeants : 5 conseils pour choisir un coach professionnel et éviter les imposteurs
Ces 5 critères vous aideront à trouver un coach professionnel compétent et efficace.

Voilà 10 ans que le coaching professionnel en France occupe une part croissante des budgets de formation en entreprise.

Le coaching professionnel a été importé des Etats Unis à la fin des années 80. Vincent Lenhardt jouera à cette époque un rôle de précurseur en développant les concepts de team building et de coaching. De puissants portes paroles comme Eric Schmidt (l’ex PDG de Google) qui, en 2013, affirme que « tout le monde a besoin d’un coach », ont permis de mettre en lumière la nécessité d’être accompagné pour grandir plus vite dans sa fonction de manager.

Pendant longtemps, le coaching fut perçu par les Francais comme « la solution d’accompagnement proposée aux canards boiteux », alors qu’il est aujourd’hui destiné aux jeunes talents et aux dirigeants.

Mais comme tout marché en plein essor la profession suscite des vocations et le terme de coach est devenu un grand fourre-tout.

Tout le monde ne peut pas s’improviser coach professionnel et il est très utile de connaître les erreurs à éviter quand on décide d’investir dans un accompagnement au changement d’une personne ou d’une équipe.

Qui sont les imposteurs ?

1- Ceux qui n’ont pas suivi de formation certifiante accréditée par les fédérations (ICF France, SF Coach, EMCC Association Européenne de coaching) et de l’AFNOR.

Le coach professionnel doit avoir suivi un parcours de qualité d’un minimum de deux ans pour commencer à coacher et à maîtriser dans saposture le code de déontologie imposé par les fédérations.

2- Ceux qui ne sont pas supervisés dans leur travail

Tout accompagnement humain nécessite un affinage permanent de sa posture, de son savoir être, ce qu’un coach professionnel ne peut jamais réaliser sans le regard extérieur d’un autre coach superviseur.

3- Ceux qui manquent de pratique

Même si une personne possède des aptitudes naturelles, une écoute, une empathie facilitantes à la posture du coach, il faut néanmoins des années de pratique pour maitriser la posture de coach de dirigeant. Beaucoup s’affichent « coach professionnels » bien trop tôt, alors qu’ils confondent encore souvent : conseil, psychologie et coaching par manque de pratique et de supervision. Le coaching doit toujours être centré sur le processus d’une problématique, sur la façon dont fonctionne le manager, et non sur son savoir faire ou métier. Il doit aider le manager dirigeant à trouver lui même ses propres solutions en puisant dans ses ressources et son talent.

4- Ceux qui donnent des leçons

Assez facile de repérer le mauvais coach qui masque ses lacunes par une posture en mode « je sais tout et j’ai réponse à tout » alors que le premier contact centré sur la découverte du besoin client impose une posture basse dans l’ouverture et le questionnement.

La posture de coaching privilégie le processus au contenu.

Comme le dit si bien Vincent Lenhardt avec sa métaphore du pêcheur,

« Donner le poisson c’est donner la solution, le contenu. Donner la canne à pêche c’est faire en sorte par le processus que le coaché trouve de lui même la solution. »

Le bon coach professionnel ne donne pas la solution à son coaché contrairement au consultant; il va lui permettre de puiser en lui les bonnes ressources pour changer et atteindre son objectif.

5- Le coach Humain et professionnel

Le coach professionnel est un humain qui a fait évoluer son savoir être et sa perception du monde qui l’entoure. Il a su développer au cours de plusieurs formations et travail sur lui son propre potentiel et son savoir être. Il est donc prêt à développer le vôtre. Ceux qui n’ont pas suivi ce parcours ne peuvent se décreter coach.

Sa connaissance du management est un atout indéniable car il se projette aisément à la place de son client, ses capteurs sont plus en éveil que d’autres coachs pour comprendre une situation et il peut alors jouer sur plusieurs tableaux au cœur du système avec son client ou en simple observateur et miroir pour son coaché.

Le cabinet Moving-up a fait le choix de sélectionner des coachs certifiés aux parcours manageriaux solides pour une qualité irréprochable et la satisfaction de ses clients.

Laurence Bagot Ligouzat

About the Author
Laurence Bagot Ligouzat

Réagir