Les 3 nouveaux styles de leadership dans l’ère du temps

Les 3 nouveaux styles de leadership dans l’ère du temps

Les 3 nouveaux styles de leadership dans l’ère du temps

 

Le besoin des entreprises évolue vers de nouveaux styles de leadership pour s’adapter à un contexte économique en perpétuel mouvement.

Devenir un leader fait rêver nombreux d’entre nous dès l’entrée dans la vie active. Mais nombreuses sont les personnes qui vont être amenées à encadrer à animer une équipe et à être responsable d’autres individus sans pour autant l’avoir choisi ou préparé. Un paradoxe qui  révèle la grande difficulté de nombreux dirigeants aujourd’hui à manager avec aisance et agilité.

Devenir leader ne doit cependant pas constituer une finalité pour tous les managers mais représenter un objectif personnel.

Si tout le monde n’a pas les mêmes cartes en main au départ, tant sur le plan cognitif que sur le plan émotionnel il est néanmoins possible d’utiliser de nombreuses techniques pour comprendre son mode de management et le perfectionner. L’essor du coaching individuel des managers et leaders au cours de ces dernières années répond à ce nouveau besoin.

Dans cette grande mutation émergent de nouveaux besoins et de nouveaux profils de leaders que nous pouvons répartir en 3 catégories :

1- Le leadership émotionnel qui renvoie à la prise en compte du quotient émotionnel du manager, intelligence mixte composée d’une habileté cognitive et de traits de personnalité spécifiques.

Des études ont démontré que les managers au Quotient Emotionnel élevé sont plus résistants aux pressions fortes et aux environnements complexes, ce  qui explique naturellement le besoin croissant de ces profils depuis quelques années.

2 Le leadership spirituel

Le leader spirituel requiert un haut niveau de confiance dans la capacité des personnes à résoudre leurs problèmes collectivement et à prendre des décisions dans l’intérêt de l’organisation.

Ce fonctionnement bouleverse les schéma du leader désigné et unique seul capable de décider et positionne le leadership comme “une façon d’être et d’agir” C’est une qualité de présence à soi et aux autres qui change tout car elle suscite élan et engagement autour de soi.

Le leader spirituel fait preuve d’humilité, de psychologie positive et cultive la conscience de soi.

Il se rapproche du leader authentique qui tient à ce que chaque leader ait son propre style unique et que le style de leadership qu’il adopte soit compatible avec son caractère et sa personnalité.

3 Le leadership communautaire

Nombreuses sont les entreprises qui prônent depuis une dizaine d’années le collaboratif et la co-construction pour un mode de leadership plus riche et adapté à l’ère du numérique et de l’agilité.

La gestion du changement à l’ère numérique doit passer par une nouvelle culture commune dont le cœur est le projet et la personne. Le but est de faire émerger de tout projet un intérêt supérieur commun, un sens à l’action qui évoluera grâce au travail en réseau. Le succès croissant du co-développement au sein des communautés managers est une réponse à ce nouveau besoin.

On entend aussi beaucoup parler de leadership agile. Cette agilité signifie la mise en efficacité des compétences numériques entrainant une évolution dans les comportements au travail et dans la vitesse d’exécution des taches et des projets. Elle nécessite un nouveau mode de fonctionnement entre managers et collaborateurs qui mettent en marche les styles de leadership évoqués.

En conclusion, devenir leader ne se décrète pas, c’est le fruit d’un contexte et d’une maturité dans un métier pour lequel on est reconnu comme influent. Si un élément de ce contexte change il y a de bonnes chances pour que le leader disparaisse. Il est néanmoins utile de développer au travers d’un accompagnement personnalisé certaines facettes de sa posture pour renforcer son leadership par plus d’authenticité en lien directe avec une bonne connaissance de soi.

Laurence Bagot Ligouzat

Réagir